12 agences au sud de Paris pour acheter, vendre, louer, gérer
24 Avr

Achetez un bien immobilier à Châtenay-Malabry à – de 1% !

Le savez-vous ? En ce début de printemps, les banques se mobilisent pour gagner des parts de marché, car elles se sont fixé les mêmes objectifs commerciaux qu’en 2018. Avec une concurrence très accrue, elles n’ont plus que le crédit immobilier pour capter de nouveaux clients. Pour cela, certaines cassent les taux. Depuis la baisse du taux directeur de la BCE (Banque centrale européenne) en 2016, les taux de crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas. Et pour la première fois de l’année, après un démarrage de l’activité plus lent en janvier-février en raison du climat social, mais aussi des vacances scolaires, elles ont diminué leurs taux de crédit, de 0,05 % à 0,20%. Une grande banque nationale a même envoyé une nouvelle grille en recul de 0,25 % !

Cette baisse inattendue est un sérieux coup de pouce pour les candidats à l’accession à la propriété. Elle devrait permettre à de nombreux d’emprunteurs de décrocher des prêts à moins de 1 % sur 10, 15 ou même 20 ans, comme c’était le cas en 2016.

Vous souhaitez acheter un bien immobilier en région parisienne ? Jugez plutôt : en Île-de-France, au Perreux-sur-Marne, un emprunteur de 60 ans avec 6 000 €/mois de revenus pour l’achat de sa résidence principale (RP) en VEFA avec prêt relais a obtenu 0,45 % sur 7 ans ! Les taux moyens sont actuellement à 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans, mais avec des taux planchers négociés à 0,6 % sur 15 ans, 0,85 % sur 20 ans et 1,20 % sur 25 ans pour les meilleurs profils.

« Ce nouveau recul des taux auquel on ne s’attendait pas s’explique par le recul des taux d’emprunt d’Etat français, de retour aux alentours de 0,5 % et par la volonté des banques de capter de nouveaux clients à un moment où traditionnellement les acheteurs sont les plus nombreux, le printemps de l’immobilier», explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.com.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée