12 agences au sud de Paris pour acheter, vendre, louer, gérer
29 juil

Rien ne vous empêche d’acheter une maison en vente à Verrières-le-Buisson à 70 ans !

trousseau de cls : achat

Sachez qu’il n’y a pas d’âge pour acheter et emprunter ! À condition toutefois de se tourner vers les bonnes personnes. Effectivement, si vous désirez faire l’acquisition d’une maison à Verrières-le-Buisson dans le but d’aider l’un de vos enfants à se loger et que vous avez déjà des biens immobiliers, vous pourrez le faire. Et ce, malgré le fait d’être à la retraite. Explications.

Raymond, 70 ans, retraité et veuf, voulait emprunter pour aider sa fille unique, Clotilde, jusqu’à présent locataire (loyer de 1 000 €/mois) dans le sud de la France et dont le propriétaire lui avait signifié son congé pour vente. Incapable d’acheter son appartement mis en vente 200 000 € (85m² à Sainte-Maxime dans le Var), elle avait demandé à son père de l’aide. Celui-ci avait accepté. Il a donc contacté plusieurs banques. Le budget à prévoir : 230 000 € tout frais compris. Son apport : 0 €. Son besoin de financement : 230 000 €. Ses revenus : retraite de 2 000 € net /mois auxquels s’ajoutent 5 000 € bruts mensuels de revenus fonciers provenant d’un petit immeuble situé en région parisienne, estimé 800 000 euros, dans lequel il réside.

Malheureusement, toutes les banques lui signifiaient une fin de non-recevoir, argumentant qu’il était trop vieux pour emprunter et être assuré … Jusqu’à ce qu’il se décide à prendre contact avec un courtier. « Notre statut de courtier et notre culture nous amènent à traiter toutes les demandes, même les plus complexes, commente Philippe Taboret, Directeur général adjoint de Cafpi. Pour y répondre, nos conseillers disposent de l’expertise et des solutions nécessaires. »

Il a fini par obtenir son prêt de 230 000 euros à 2,10 % et avec une mensualité de 986 €, hors assurances sur 25 ans. Pour garantir le prêt et se passer ainsi de l’assurance emprunteur, il a mis dans la balance le petit immeuble dont il est propriétaire en région parisienne. Raymond a pu ainsi aider sa fille.

C.V. / Bazikpress © Jérôme Rommé

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée