12 agences au sud de Paris pour acheter, vendre, louer, gérer
26 mai

Comment vivre en harmonie avec ses voisins après l’achat d’une maison à Châtenay-Malabry ?

La campagne  la ville

Vous avez acheté une maison à Châtenay-Malabry qui possède un joli jardin, quoiqu’un peu en friche. C’est la pleine saison des plantations, c’est donc le moment de vous en occuper. Toutefois, veillez à respecter certaines distances si vous avez l’intention de planter des arbustes en limite séparative de terrain, en clair, à proximité de la clôture de votre voisin. En effet, celui-ci pourrait ne pas apprécier que vous plantiez des arbres destinés à dépasser 2 mètres de hauteur sans respecter les distances réglementaires ! Et ce serait dommage qu’il saisisse le tribunal pour vous obliger à les élaguer ou à les arracher.

Comment ça fonctionne ?
Le Code civil détermine les distances minimales à respecter. Celles-ci ne s’appliquent que s’il n’existe pas de règlements particuliers ou d’usages constants et reconnus localement. Pour vous informer sur l’existence de règles locales, il convient de vous renseigner auprès de votre mairie. Si vous souhaitez planter un arbre et qu’aucune règle spécifique ne s’applique localement, les distances à respecter par rapport au terrain voisin varient selon la hauteur de votre plantation.

Vous devez donc planter arbres, arbrisseaux et arbustes à une distance minimum de 2 mètres de la clôture de votre voisin si, à l’âge adulte, ceux-ci sont destinés à dépasser 2 mètres. En revanche, si leurs tiges ne vont pas au-delà de 2 mètres, vous êtes autorisé à les installer à 50 centimètres de la limite du terrain. Vous pouvez en revanche planter des plantes grimpantes le long d’une palissade ou d’un mur mitoyen, à condition que la hauteur des arbres ne dépasse pas la crête du mur.

Mais surtout, si vous voulez conserver de bons rapports avec les voisins de cette maison que vous venez d’acheter à Châtenay-Malabry, un conseil : avant de planter quoi que ce soit (exception faite des fleurs), à proximité de la clôture du propriétaire à côté de chez vous, parlez-lui en. Ainsi, il ne sera ni surpris ni inquiet et vous coulerez des jours heureux, ensemble !

C.V. / Bazikpress © denis

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée